Gospodin Serguei Lavrov

image_printVersion imprimable

Vous n’avez pas l’air de comprendre que vous mentez effrontément et que votre embarras traduit le fait que vous savez que votre pays, la Russie, est un agresseur. Un pays qui en a envahi un autre. Vous servez un autocrate qui sait que c’est la fin des haricots pour lui, les carottes sont cuites !

Gospodin Vladimir Vladimirovitch POUTINE se bat pour sa peau ! Vous agitez pour lui le spectre de la 3e guerre mondiale. Vous ne nous faite pas peur : qui sont vos alliés ? La Biélorussie ne s’est pas jointe à votre opération spéciale de “libération” de l’Ukraine ! Vous ne progressez pas, ou à peine, dans le dombass. Les exactions commises par les troupes russes en Ukraine, les bombardements de villes, les massacres de civils, … ont retourné les opinions publiques des pays occidentaux et notamment celles des USA. N’oubliez pas que vous et vos complices êtes des agresseurs. C’est vous qui parlez de réponse nucléaire et de 3e guerre mondiale, pas nous.

N’oublions pas ! ?

Le 30 avril 1945, un dictateur, un autocrate sanguinaire, Adolph Hitler était acculé dans son bunker de la Chancellerie du Reich à Berlin en ruines. C’est une première étape.

Le 8 mai 1945 à Berlin est signé l’acte de capitulation de l’Allemagne nazie. Pour tous les acteurs et complices du dictateur va commencer la chasse, la traque puis l’arrestation. Les crimes de guerre, le fait d’agresser, ça se paie. Les hiérarques nazis, les généraux et maréchaux, les diplomates, tout ça est passé à la moulinette. Votre homologue de l’époque, Joachim Von Ribbentrop sentira autour du cou la cravate du noeud coulant et le plongeon vers l’enfer où l’attendait Satan. Ça pourrait vous arriver mais le Tribunal Pénal International ne condamne plus à mort.

 

image_printVersion imprimable