En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
Texte à méditer :   Résister doit être écrit au présent   Lucie Aubrac
Texte à méditer :   Amour sacré de la Patrie, conduis soutiens nos bras vengeurs ....   Rouget de l'Isle
Texte à méditer :   L'optimisme est une forme de courage qui donne confiance aux autres et mène au succès   Sir Baden-Powell
Texte à méditer :   La grande tâche de l'homme est de ne pas servir le mensonge.   Albert Camus
Texte à méditer :   Il y a un communautarisme islamique qui n'a pas sa place sur la terre de France.   François Fillon
Texte à méditer :   Il faut écouter beaucoup et parler peu pour bien agir au gouvernement d'un État.   Cardinal de Richelieu
Texte à méditer :   L'optimisme va bien à qui en a les moyens.   Charles de Gaulle
Texte à méditer :   On ne résout pas un problème avec les modes de pensée qui l'ont engendré   Albert Einstein
Texte à méditer :     Comité laïcité-république
Texte à méditer :   La force de la cité ne réside ni dans ses remparts, ni dans ses vaisseaux, mais dans le caractère de ses citoyens   Thucydide
Texte à méditer :   Plumez un poulet plume par plume, personne ne le remarquera.   Madeleine Allbright
Texte à méditer :   La démocratie participative : les citoyens sont les meilleurs experts que questions qui les concernent.   Mme Ségolène ROYAL
Texte à méditer :   Le citoyen défend la cité lorsque celle-ci est menacée.   Colonel (er) Michel GOYA
Texte à méditer :   Les deuils imposent des devoirs, ils commandent l'effort en commun   Ernest Renan (cité par F. Fillon)
Texte à méditer :   La France que nous aimons est, aujourdh'ui, menacée.   François Fillon
Texte à méditer :   L'effort est le vivier de l'homme qui tente de se relever   Sergent Vincent Dorival
Texte à méditer :   L'expérience est une bougie qui n'éclaire que celui qui la porte   Confucius
Texte à méditer :   Ce n'est pas le virus qui se promène, ce sont les gens qui le portent   Le bon sens
Texte à méditer :   Le masque sur le visage est un geste barrière important.   Le bon sens
Texte à méditer :   Demain, « dans la pleine lumière des lendemains, il est facile de voir où nous avons été ignorants ou » ... « négligents ou maladroits.»   d"après W. Churchill
Texte à méditer :   Les fonctionnaires sont comme les livres d'une bibliothèque: ce sont les plus haut placés qui servent le moins.   G. Clémenceau
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Epidémies
 
 
 
 

Blog - Epidémies


Que dit l'OMS sur la chloroquine. Qui ment ?  -  par   Argos_Panoptes

Le rapport OMS-WHO du 13 mars 2020

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS-WHO) a rendu public un brouillon ("draft") de 9 pages en anglais (nous traduisons :)  « Consultation informelle sur le rôle potentiel de la chloroquine dans la gestion clinique de l'infection à COVID 19 ». Ce brouillon est daté du 13 mars 2020, c'est un document rendant compte d'une réunion d'experts dont 25 étaient présents et 12 invités absents. Parmi ces derniers, le professeur Bruno Lina (France, ORPHANET). La date exacte de la réunion n'est pas explicitement indiquée, à moins que ce soit aussi la date de la publication dans les « R&DBlueprint ». Nous avons recherché sur le net et le site de l'OMS une version en français, en vain. Nous l'avons traduite pour notre usage personnel, afin de bien comprendre le sens des phrases. Bien que toutes réserves aient été faites sur la page de couverture sur l'usage de ce document et dans sa page finale sur les changements possibles en fonction de nouvelles informations, nous estimons qu'il s'agit d'un document officiel diffusé urbi et orbi, mondialement.cool wink

Ce document semble avoir été mal lu ou mal rapporté par les médias de langue française. Certains ont brandi ce rapport pour s'opposer au professeur Didier Raoult et l'emploi clinique qu'il fait de la chloroquine et de ses dérivés pour lutter contre le COVID 19, une maladie dont l'agent est le SARS-CoV-2. Coup de théatre, on nous dit que le 23 mars 2020 que l'OMS condamne "séchement"  l'emploi de la chloroquine. M. Edouard Philippe argue de cette "décision" pour réserver le traitement à la chloroquine aux malades les plus gravement atteints ! Une déclaration qui pourrait être jugée criminelle ! frown mad

Le contenu du rapport OMS-WHO

Comment interpréter les conclusions du "panel" (groupe) d'experts convoqué par l'OMS et qui ne formule jamais dans les 9 pages  la moindre objection sur la mise sur pied de traitements à base de chloroquine et dérivés, encourageant au contraire et dans les meilleurs délais possibles la poursuite d'essais cliniques ! Comment comprendre que 12 jours après l'avis rendu par les 25 experts, le Directeur général de l'OMS prenne une position radicalement opposée à ce que ses experts ont préconisé ?coolbiggrin

On peut se poser la question ? Où sont les éléments nouveaux susceptibles de modifier  le contenu du rapport amenant les experts du Panel OMS à manger leur chapeau ? Quel est le Pinoccho dont le nez est en train de s'allonger ? Au point de devenir un arbre ?

prix_pinocchio_1er_prix.gif

En attendant, les essais cliniques se multiplient dans notre pays : on appelle cela un "bras" sur la chloroquine ! Il y a d'autre bras avec les antiviraux aux noms poétiques :

  • Remdésivir (médicament expérimental conçu contre Ebola),
  • Lopinavir/ritonavir (un anti VIH), associé à l'interféron,
  • etc. (nous n'avons pas plus d'informations sur les bras et l'essai Discovery)

qui nous « coûtent un bras ! ». 

A 430 euros le boite de 10 comprimés ! Rien à voir avec cette bonne vielle nivaquine à quelques centimes d'euro le comprimé ! Et de ses dérivés ! cool wink tongue 

En attendant, hélas, des malades meurent. biggrin cry rolleyes Le professeur Didier Raoult poursuit son combat contre le SARS-CoV-2 à Marseille : dépistage suivi pour ceux qui sont atteints du traitement comprenant la Chloroquine et ses dérivés.

Lorsque la guerre contre le SARS-CoV-2 aura été gagnée et que le calme sera revenu, il faudra que ceux qui ont failli rendent des comptes. Ceux qui n'ont pas compris que gouverner c'est prévoir.

Le rapport OMS-WHO du 13 mars 2020

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS-WHO) a rendu public un brouillon ("draft") de 9 pages en anglais (nous traduisons :)  « Consultation informelle sur le rôle potentiel de la chloroquine dans la gestion clinique de l'infection à COVID 19 ». Ce brouillon est daté du 13 mars 2020, c'est un document rendant compte d'une réunion d'experts dont 25 étaient présents et 12 invités absents. Parmi ces derniers, le professeur Bruno Lina (France, ORPHANET). La date exacte de la réunion n'est pas explicitement indiquée, à moins que ce soit aussi la date de la publication dans les « R&DBlueprint ». Nous avons recherché sur le net et le site de l'OMS une version en français, en vain. Nous l'avons traduite pour notre usage personnel, afin de bien comprendre le sens des phrases. Bien que toutes réserves aient été faites sur la page de couverture sur l'usage de ce document et dans sa page finale sur les changements possibles en fonction de nouvelles informations, nous estimons qu'il s'agit d'un document officiel diffusé urbi et orbi, mondialement.cool wink

Ce document semble avoir été mal lu ou mal rapporté par les médias de langue française. Certains ont brandi ce rapport pour s'opposer au professeur Didier Raoult et l'emploi clinique qu'il fait de la chloroquine et de ses dérivés pour lutter contre le COVID 19, une maladie dont l'agent est le SARS-CoV-2. Coup de théatre, on nous dit que le 23 mars 2020 que l'OMS condamne "séchement"  l'emploi de la chloroquine. M. Edouard Philippe argue de cette "décision" pour réserver le traitement à la chloroquine aux malades les plus gravement atteints ! Une déclaration qui pourrait être jugée criminelle ! frown mad

Le contenu du rapport OMS-WHO

Comment interpréter les conclusions du "panel" (groupe) d'experts convoqué par l'OMS et qui ne formule jamais dans les 9 pages  la moindre objection sur la mise sur pied de traitements à base de chloroquine et dérivés, encourageant au contraire et dans les meilleurs délais possibles la poursuite d'essais cliniques ! Comment comprendre que 12 jours après l'avis rendu par les 25 experts, le Directeur général de l'OMS prenne une position radicalement opposée à ce que ses experts ont préconisé ?coolbiggrin

On peut se poser la question ? Où sont les éléments nouveaux susceptibles de modifier  le contenu du rapport amenant les experts du Panel OMS à manger leur chapeau ? Quel est le Pinoccho dont le nez est en train de s'allonger ? Au point de devenir un arbre ?

prix_pinocchio_1er_prix.gif

En attendant, les essais cliniques se multiplient dans notre pays : on appelle cela un "bras" sur la chloroquine ! Il y a d'autre bras avec les antiviraux aux noms poétiques :

  • Remdésivir (médicament expérimental conçu contre Ebola),
  • Lopinavir/ritonavir (un anti VIH), associé à l'interféron,
  • etc. (nous n'avons pas plus d'informations sur les bras et l'essai Discovery)

qui nous « coûtent un bras ! ». 

A 430 euros le boite de 10 comprimés ! Rien à voir avec cette bonne vielle nivaquine à quelques centimes d'euro le comprimé ! Et de ses dérivés ! cool wink tongue 

En attendant, hélas, des malades meurent. biggrin cry rolleyes Le professeur Didier Raoult poursuit son combat contre le SARS-CoV-2 à Marseille : dépistage suivi pour ceux qui sont atteints du traitement comprenant la Chloroquine et ses dérivés.

Lorsque la guerre contre le SARS-CoV-2 aura été gagnée et que le calme sera revenu, il faudra que ceux qui ont failli rendent des comptes. Ceux qui n'ont pas compris que gouverner c'est prévoir.

Fermer

citoyen34
Publié le 02/04/2020 ¤ 10:17   | |    |


Commentaires

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !