En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
Texte à méditer :   Résister doit être écrit au présent   Lucie Aubrac
Texte à méditer :   Amour sacré de la Patrie, conduis soutiens nos bras vengeurs ....   Rouget de l'Isle
Texte à méditer :   L'optimisme est une forme de courage qui donne confiance aux autres et mène au succès   Sir Baden-Powell
Texte à méditer :   La grande tâche de l'homme est de ne pas servir le mensonge.   Albert Camus
Texte à méditer :   Il y a un communautarisme islamique qui n'a pas sa place sur la terre de France.   François Fillon
Texte à méditer :   Il faut écouter beaucoup et parler peu pour bien agir au gouvernement d'un État.   Cardinal de Richelieu
Texte à méditer :   L'optimisme va bien à qui en a les moyens.   Charles de Gaulle
Texte à méditer :   On ne résout pas un problème avec les modes de pensée qui l'ont engendré   Albert Einstein
Texte à méditer :     Comité laïcité-république
Texte à méditer :   La force de la cité ne réside ni dans ses remparts, ni dans ses vaisseaux, mais dans le caractère de ses citoyens   Thucydide
Texte à méditer :   Plumez un poulet plume par plume, personne ne le remarquera.   Madeleine Allbright
Texte à méditer :   La démocratie participative : les citoyens sont les meilleurs experts que questions qui les concernent.   Mme Ségolène ROYAL
Texte à méditer :   Le citoyen défend la cité lorsque celle-ci est menacée.   Colonel (er) Michel GOYA
Texte à méditer :   Les deuils imposent des devoirs, ils commandent l'effort en commun   Ernest Renan (cité par F. Fillon)
Texte à méditer :   La France que nous aimons est, aujourdh'ui, menacée.   François Fillon
Texte à méditer :   L'effort est le vivier de l'homme qui tente de se relever   Sergent Vincent Dorival
Texte à méditer :   L'expérience est une bougie qui n'éclaire que celui qui la porte   Confucius
Texte à méditer :   Ce n'est pas le virus qui se promène, ce sont les gens qui le portent   Le bon sens
Texte à méditer :   Le masque sur le visage est un geste barrière important.   Le bon sens
Texte à méditer :   Demain, « dans la pleine lumière des lendemains, il est facile de voir où nous avons été ignorants ou » ... « négligents ou maladroits.»   d"après W. Churchill
Texte à méditer :   Les fonctionnaires sont comme les livres d'une bibliothèque: ce sont les plus haut placés qui servent le moins.   G. Clémenceau
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Epidémies
 
 
 
 

Blog - Epidémies


En Russie il y a de la méfloquine et ...  -  par   Argos_Panoptes

En France, on ergote autour de la chloroquine et notre Premier Ministre a déclaré qu'il fallait l'administrer aux cas graves, c.a.d. aux patients dont la charge virale est la plus élevée. Nous ne sommes pas d'accord : l'organisme risque d'être submergé par une importante charge virale avec des lésions graves et des risques de séquelles ! NON, NON, NON et NON : il faut attaquer la maladie dès les premiers symptômes !  Bien sûr, si le patient n'a pu être traité avant, il faut attaquer le virus et l'empêcher de submerger les défenses.

En Russie, on n'a pas d'états d'âmes : selon plusieurs sources, il apparaît qu'un médicament à base de méfloquine est disponible, associé à un antibiotique. Un des articles (cliquez sur ce lien) explique que la Russie a profité de l'expérience chinoise et française ! Vous avez bien lu « expérience française » (cliquez sur ce lien vers un 2e article). Laquelle ? Celle du combat d'aveugles dans un tunnel des oiseaux de plateau-télé ou celle du professeur Didier Raoult (CHU La Timone de Marseille) ? Le CHRU de Montpellier lui a emboîté le pas !

L'observateur Argos Panoptés

ici_on_s-honore_du_titre_de_citoyen.jpg

En France, on ergote autour de la chloroquine et notre Premier Ministre a déclaré qu'il fallait l'administrer aux cas graves, c.a.d. aux patients dont la charge virale est la plus élevée. Nous ne sommes pas d'accord : l'organisme risque d'être submergé par une importante charge virale avec des lésions graves et des risques de séquelles ! NON, NON, NON et NON : il faut attaquer la maladie dès les premiers symptômes !  Bien sûr, si le patient n'a pu être traité avant, il faut attaquer le virus et l'empêcher de submerger les défenses.

En Russie, on n'a pas d'états d'âmes : selon plusieurs sources, il apparaît qu'un médicament à base de méfloquine est disponible, associé à un antibiotique. Un des articles (cliquez sur ce lien) explique que la Russie a profité de l'expérience chinoise et française ! Vous avez bien lu « expérience française » (cliquez sur ce lien vers un 2e article). Laquelle ? Celle du combat d'aveugles dans un tunnel des oiseaux de plateau-télé ou celle du professeur Didier Raoult (CHU La Timone de Marseille) ? Le CHRU de Montpellier lui a emboîté le pas !

L'observateur Argos Panoptés

ici_on_s-honore_du_titre_de_citoyen.jpg

Fermer

citoyen34
Publié le 29/03/2020 ¤ 11:06   | |    |


Commentaires

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !