En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
Texte à méditer :   Résister doit être écrit au présent   Lucie Aubrac
Texte à méditer :   Amour sacré de la Patrie, conduis soutiens nos bras vengeurs ....   Rouget de l'Isle
Texte à méditer :   L'optimisme est une forme de courage qui donne confiance aux autres et mène au succès   Sir Baden-Powell
Texte à méditer :   La grande tâche de l'homme est de ne pas servir le mensonge.   Albert Camus
Texte à méditer :   Il y a un communautarisme islamique qui n'a pas sa place sur la terre de France.   François Fillon
Texte à méditer :   Il faut écouter beaucoup et parler peu pour bien agir au gouvernement d'un État.   Cardinal de Richelieu
Texte à méditer :   L'optimisme va bien à qui en a les moyens.   Charles de Gaulle
Texte à méditer :   On ne résout pas un problème avec les modes de pensée qui l'ont engendré   Albert Einstein
Texte à méditer :     Comité laïcité-république
Texte à méditer :   La force de la cité ne réside ni dans ses remparts, ni dans ses vaisseaux, mais dans le caractère de ses citoyens   Thucydide
Texte à méditer :   Plumez un poulet plume par plume, personne ne le remarquera.   Madeleine Allbright
Texte à méditer :   La démocratie participative : les citoyens sont les meilleurs experts que questions qui les concernent.   Mme Ségolène ROYAL
Texte à méditer :   Le citoyen défend la cité lorsque celle-ci est menacée.   Colonel (er) Michel GOYA
Texte à méditer :   Les deuils imposent des devoirs, ils commandent l'effort en commun   Ernest Renan (cité par F. Fillon)
Texte à méditer :   La France que nous aimons est, aujourdh'ui, menacée.   François Fillon
Texte à méditer :   L'effort est le vivier de l'homme qui tente de se relever   Sergent Vincent Dorival
Texte à méditer :   L'expérience est une bougie qui n'éclaire que celui qui la porte   Confucius
Texte à méditer :   Ce n'est pas le virus qui se promène, ce sont les gens qui le portent   Le bon sens
Texte à méditer :   Le masque sur le visage est un geste barrière important.   Le bon sens
Texte à méditer :   Demain, « dans la pleine lumière des lendemains, il est facile de voir où nous avons été ignorants ou » ... « négligents ou maladroits.»   d"après W. Churchill
Texte à méditer :   Les fonctionnaires sont comme les livres d'une bibliothèque: ce sont les plus haut placés qui servent le moins.   G. Clémenceau
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Déchets ménagers
 
 
 
 

Blog - Déchets ménagers

Amétyst : bientôt la fin ?  -  par   ASTERIX

Les élections municipales approchent : mars 2020 sera vite là. La gabegie de fonds publics est enfin affichée par notre quotidien local, Midi-Libre. Le frileux Midi-Libre. Lisez plutôt : 

Ainsi, ayant éliminé le candidat historiques (J.L. Roumégas), Mme OLLIER annonce la couleur : nous citons.

« Pour la candidate écologiste, la « méga usine de méthanisation » de Montpellier est un « scandale écologique, économique et industriel ».

Ouverte depuis 11 ans, dans le quartier Garosud, l’unité de méthanisation de la Métropole de Montpellier Amétyst a été portée sous Georges Frêche, par Jean-Louis Roumégas, alors élu montpelliérain, pour transformer les ordures ménagères en biogaz énergétique.

Pourtant si l’image est belle, l’usine construite par Vinci, et gérée via une délégation de service public par Suez, prêche aujourd’hui par ses faibles performances, son coût élevé de fabrication, et ses nuisances importantes pour les salariés et les riverains. »

« Carte blanche » à François Vasquez

Forte de ce constat, Clothilde Ollier, tête de liste du Rassemblement Citoyen des Écologistes, reconnaît qu’« à la base, Amétyst semblait être une bonne idée », mais qu’elle est devenue par la suite, un « scandale écologique, économique et industriel ».

C’est pour cette raison que la candidate aux élections municipales entend à présent, laisser « carte blanche » à François Vasquez, porte-parole des riverains de Garosud et porte-parole du collectif associatif CIDES34, qui vient de la rejoindre dans sa campagne. Et François Vasquez de promettre déjà, qu’« on ne pourra pas faire de la cosmétologie sur le traitement des déchets, il va falloir changer, mais … les révolutions écologistes sont des révolutions douces ».

Pour le porte-parole des riverains de Garosud« schématiquement, on fait croire aux Montpelliérains qu’on valorise dans cette usine, alors que 80 à 90% de ce qui en sort va à la décharge et à l’incinération ».

Interview de Clothilde Ollier, tête de liste du Rassemblement Citoyen des Ecologistes et François Vasquez, Écologie Citoyenne, porte-parole des riverains de Garosud et porte-parole du collectif associatif CIDES34 ».

Compte-tenu des sondages, encore un petit effort et Montpellier peut devenir un modèle de traitement vertueux des déchets (eaux usées et déchets ménagers).

A bon entendeur, salut !

Les élections municipales approchent : mars 2020 sera vite là. La gabegie de fonds publics est enfin affichée par notre quotidien local, Midi-Libre. Le frileux Midi-Libre. Lisez plutôt : 

Ainsi, ayant éliminé le candidat historiques (J.L. Roumégas), Mme OLLIER annonce la couleur : nous citons.

« Pour la candidate écologiste, la « méga usine de méthanisation » de Montpellier est un « scandale écologique, économique et industriel ».

Ouverte depuis 11 ans, dans le quartier Garosud, l’unité de méthanisation de la Métropole de Montpellier Amétyst a été portée sous Georges Frêche, par Jean-Louis Roumégas, alors élu montpelliérain, pour transformer les ordures ménagères en biogaz énergétique.

Pourtant si l’image est belle, l’usine construite par Vinci, et gérée via une délégation de service public par Suez, prêche aujourd’hui par ses faibles performances, son coût élevé de fabrication, et ses nuisances importantes pour les salariés et les riverains. »

« Carte blanche » à François Vasquez

Forte de ce constat, Clothilde Ollier, tête de liste du Rassemblement Citoyen des Écologistes, reconnaît qu’« à la base, Amétyst semblait être une bonne idée », mais qu’elle est devenue par la suite, un « scandale écologique, économique et industriel ».

C’est pour cette raison que la candidate aux élections municipales entend à présent, laisser « carte blanche » à François Vasquez, porte-parole des riverains de Garosud et porte-parole du collectif associatif CIDES34, qui vient de la rejoindre dans sa campagne. Et François Vasquez de promettre déjà, qu’« on ne pourra pas faire de la cosmétologie sur le traitement des déchets, il va falloir changer, mais … les révolutions écologistes sont des révolutions douces ».

Pour le porte-parole des riverains de Garosud« schématiquement, on fait croire aux Montpelliérains qu’on valorise dans cette usine, alors que 80 à 90% de ce qui en sort va à la décharge et à l’incinération ».

Interview de Clothilde Ollier, tête de liste du Rassemblement Citoyen des Ecologistes et François Vasquez, Écologie Citoyenne, porte-parole des riverains de Garosud et porte-parole du collectif associatif CIDES34 ».

Compte-tenu des sondages, encore un petit effort et Montpellier peut devenir un modèle de traitement vertueux des déchets (eaux usées et déchets ménagers).

A bon entendeur, salut !

Fermer

Publié le 14/12/2019 ¤ 18:48   |