En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
Texte à méditer :   Résister doit être écrit au présent   Lucie Aubrac
Texte à méditer :   Amour sacré de la Patrie, conduis soutiens nos bras vengeurs ....   Rouget de l'Isle
Texte à méditer :   L'optimisme est une forme de courage qui donne confiance aux autres et mène au succès   Sir Baden-Powell
Texte à méditer :   La grande tâche de l'homme est de ne pas servir le mensonge.   Albert Camus
Texte à méditer :   Il y a un communautarisme islamique qui n'a pas sa place sur la terre de France.   François Fillon
Texte à méditer :   Il faut écouter beaucoup et parler peu pour bien agir au gouvernement d'un État.   Cardinal de Richelieu
Texte à méditer :   L'optimisme va bien à qui en a les moyens.   Charles de Gaulle
Texte à méditer :   On ne résout pas un problème avec les modes de pensée qui l'ont engendré   Albert Einstein
Texte à méditer :     Comité laïcité-république
Texte à méditer :   La force de la cité ne réside ni dans ses remparts, ni dans ses vaisseaux, mais dans le caractère de ses citoyens   Thucydide
Texte à méditer :   Plumez un poulet plume par plume, personne ne le remarquera.   Madeleine Allbright
Texte à méditer :   La démocratie participative : les citoyens sont les meilleurs experts que questions qui les concernent.   Mme Ségolène ROYAL
Texte à méditer :   Le citoyen défend la cité lorsque celle-ci est menacée.   Colonel (er) Michel GOYA
Texte à méditer :   Les deuils imposent des devoirs, ils commandent l'effort en commun   Ernest Renan (cité par F. Fillon)
Texte à méditer :   La France que nous aimons est, aujourdh'ui, menacée.   François Fillon
Texte à méditer :   L'effort est le vivier de l'homme qui tente de se relever   Sergent Vincent Dorival
Texte à méditer :   L'expérience est une bougie qui n'éclaire que celui qui la porte   Confucius
Texte à méditer :   Ce n'est pas le virus qui se promène, ce sont les gens qui le portent   Le bon sens
Texte à méditer :   Le masque sur le visage est un geste barrière important.   Le bon sens
Texte à méditer :   Demain, « dans la pleine lumière des lendemains, il est facile de voir où nous avons été ignorants ou » ... « négligents ou maladroits.»   d"après W. Churchill
Texte à méditer :   Les fonctionnaires sont comme les livres d'une bibliothèque: ce sont les plus haut placés qui servent le moins.   G. Clémenceau
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Citoyenneté
 
 
 
 

Blog - Citoyenneté


Faux numéros de Sécu : 14 milliards de fraude et consorts  -  par   Abraracourcix

La Lettre d'information « Tous contribuables » de l'association « Contribuables Associés » de mars-mai 2019 attire notre attention sur les conséquences désastreuses pour le finances publiques de la fraude dite « Faux numéros de Sécu » dénoncée par M. Charles Prats, magistrat spécialiste de la lutte anti-fraudes, le 18 février dernier.

Cette fraude est liée à la création de faux numéros INSEE (les fameux numéros de Sécu) sur la base de faux documents. 

L'auteur de cet article, Frédéric Durtal, soulinge le coût estimé à 14 milliards d'€uros et invite nos gouvernants à « mettre fin à ce scandale ... ». Nous nous joignons à lui !

Je suis allé consulter un numéro de Valeurs Actuelles dans mes archives (n° 4161 du 25-31 août 2016). Rien n'a beaucoup changé ! L'article "Profession assisté" (pp. 32-40 et partic. p. 33) sont éloquents : « Nous avons en France un système social dans lequel les bénéfu=iciaires nont que des droits mais plus aucun devoir [...]. Lorsqu'un gouvernement n'exige rien en échange de droits, c'est l'ère de la déresponsabilisation. » dit Laurent Wauquiez, cité par le journaliste. 

Comment 3 ans après cette dénonciation cinglante, on ne fait rien contre une fraude qui coûte à notre pays 14 Milliards d'€uros par an selon la lettre d'iformation pré-citée, un torrent financier auquel s'ajoute bien des petites rivières. La valeur travail est bafouée.. La revue précitée (p. 36) clame « Fraude à tous les étage » et énumère les fraudes (arnaques aux allocations familiales, les aides frauduleuses au logement (dont ALS, ...), les dissimulations (de concubinage : 20% des fraudes, omissions ou fausses déclarations ...

Qui se souvient de la pantomine, de la farce présidentielle de l'affaire Léonada ? Elle avait coûté la modique somme de 416.544 €uros. Selon la Cour des Comptes, « un demandeur d'asile coûte à la France 13.274 €uros en moyenne par an. Pour l'ensemble des migrants présents en métropole, les dépenses de l'État représenteraient 6,9 milliars d'euros par an. » selon M. de G.-M. (p. 38 encart).

La princesse a le dos large me disait souvent feu mon papa.

La Lettre d'information « Tous contribuables » de l'association « Contribuables Associés » de mars-mai 2019 attire notre attention sur les conséquences désastreuses pour le finances publiques de la fraude dite « Faux numéros de Sécu » dénoncée par M. Charles Prats, magistrat spécialiste de la lutte anti-fraudes, le 18 février dernier.

Cette fraude est liée à la création de faux numéros INSEE (les fameux numéros de Sécu) sur la base de faux documents. 

L'auteur de cet article, Frédéric Durtal, soulinge le coût estimé à 14 milliards d'€uros et invite nos gouvernants à « mettre fin à ce scandale ... ». Nous nous joignons à lui !

Je suis allé consulter un numéro de Valeurs Actuelles dans mes archives (n° 4161 du 25-31 août 2016). Rien n'a beaucoup changé ! L'article "Profession assisté" (pp. 32-40 et partic. p. 33) sont éloquents : « Nous avons en France un système social dans lequel les bénéfu=iciaires nont que des droits mais plus aucun devoir [...]. Lorsqu'un gouvernement n'exige rien en échange de droits, c'est l'ère de la déresponsabilisation. » dit Laurent Wauquiez, cité par le journaliste. 

Comment 3 ans après cette dénonciation cinglante, on ne fait rien contre une fraude qui coûte à notre pays 14 Milliards d'€uros par an selon la lettre d'iformation pré-citée, un torrent financier auquel s'ajoute bien des petites rivières. La valeur travail est bafouée.. La revue précitée (p. 36) clame « Fraude à tous les étage » et énumère les fraudes (arnaques aux allocations familiales, les aides frauduleuses au logement (dont ALS, ...), les dissimulations (de concubinage : 20% des fraudes, omissions ou fausses déclarations ...

Qui se souvient de la pantomine, de la farce présidentielle de l'affaire Léonada ? Elle avait coûté la modique somme de 416.544 €uros. Selon la Cour des Comptes, « un demandeur d'asile coûte à la France 13.274 €uros en moyenne par an. Pour l'ensemble des migrants présents en métropole, les dépenses de l'État représenteraient 6,9 milliars d'euros par an. » selon M. de G.-M. (p. 38 encart).

La princesse a le dos large me disait souvent feu mon papa.

Fermer

citoyen34
Publié le 06/04/2019 ¤ 19:57   | |    |


Commentaires

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !