En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
Texte à méditer :   Résister doit être écrit au présent   Lucie Aubrac
Texte à méditer :   Amour sacré de la Patrie, conduis soutiens nos bras vengeurs ....   Rouget de l'Isle
Texte à méditer :   L'optimisme est une forme de courage qui donne confiance aux autres et mène au succès   Sir Baden-Powell
Texte à méditer :   La grande tâche de l'homme est de ne pas servir le mensonge.   Albert Camus
Texte à méditer :   Le serpent change de peau, non de nature.   Proverbe persan
Texte à méditer :   Il y a un communautarisme islamique qui n'a pas sa place sur la terre de France.   François Fillon
Texte à méditer :   Il faut écouter beaucoup et parler peu pour bien agir au gouvernement d'un État.   Cardinal de Richelieu
Texte à méditer :   L'optimisme va bien à qui en a les moyens.   Charles de Gaulle
Texte à méditer :   On ne résout pas un problème avec les modes de pensée qui l'ont engendré   Albert Einstein
Texte à méditer :   La force de la cité ne réside ni dans ses remparts, ni dans ses vaisseaux, mais dans le caractère de ses citoyens   Thucydide
Texte à méditer :   Plumez un poulet plume par plume, personne ne le remarquera.   Madeleine Allbright
Texte à méditer :   L'arbre qui tombe fait plus de bruit que la forêt qui pousse.   Proverbe africain
Texte à méditer :   La démocratie participative : les citoyens sont les meilleurs experts que questions qui les concernent.   Mme Ségolène ROYAL
Texte à méditer :   Le citoyen défend la cité lorsque celle-ci est menacée.   Colonel (er) Michel GOYA
Texte à méditer :   Les fonctionnaires sont comme les livres d'une bibliothèque : plus ils sont hauts, moins ils servent.   Clémenceau
Texte à méditer :   La Vérité pour ceinture, la cuirasse de la Justice, ...   Ephésiens 6-14
Texte à méditer :   Il n'est nulle démocratie sans citoyens éclairés, nulle souveraineté sans possibilité de s'informer, nulle liberté sans représentation pour la contrôler.   Juan Branco
Texte à méditer :   Monsieur, ce que j'admire en vous, c'est que vous avez le courage d'être vous-même ; avec tout ce que cela comporte de ridicule !   Jean Devos
Texte à méditer :   Un roi n'est ni un parent ni un ami   Proverbe Wolof (Sénégal)
Texte à méditer :   Il ne faut pas craindre les tyrans mais ceux qui les laissent faire.   Jeanne Vandeschooten

Notre doctrine

Nous allons vers la création d'une association de contribuables de l'Hérault, avec votre soutien. Nous sommes là pour vous défendre, nous ne diffusons pas l'identité, les coordonnées, de ceux qui nous contactent et qui respectent les lois et les règles de la bienséance et de la politesse en usage dans notre pays. Ni droite ni gauche, ni centre, AU-DESSUS. Pour notre pays, dans le strict respect des lois, de tous nos concitoyens. Ce site est à vous : un blog, recueil de vos doléances, d'accès libre. 
Halte aux privilèges indûs, halte aux grands projets inutiles, aux présidents de comités théodule, ministres, députés, sénateurs, hauts-fonctionnaires, roitelets de campagnes, grassement payés, aux dépensocrates, à ceux qui vivent aux crochets de l'État avec nos impôts ! 

Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Fiscalité et taxes
 
 

Rubriques

Déplier Fermer Sécurité publique

Déplier Fermer Résistance française

Déplier Fermer Racisme

Déplier Fermer Politique

Déplier Fermer Lois

Déplier Fermer Justice

Déplier Fermer Jihadisme

Déplier Fermer Islamisme assassin

Déplier Fermer Grand projet inutile

Déplier Fermer Fraude fiscale

Déplier Fermer Fiscalité

Déplier Fermer Fiscalité locale

Déplier Fermer Fiscalité et taxes

Déplier Fermer Egalité

Déplier Fermer Economie locale

Déplier Fermer Ecologie et fiscalité

Déplier Fermer Démocratie

Déplier Fermer Démocratie participative

Déplier Fermer Démocratie locale

Déplier Fermer Déchets ménagers

Déplier Fermer Cybermonde

Déplier Fermer Commémorations

Déplier Fermer Citoyenneté

Déplier Fermer AMETYST

Derniers billets

Derniers commentaires

Blog - Fiscalité et taxes


   


Fiscalité et taxes

M. Emmanuel MACRON face à M. François RUFFIN  -  par Peresiffleur

M. François RUFFIN est un député « La France Insoumise » de la 1ère circonscription de La Somme. C’est un des 577 représentants élus au suffrage universel. Si ses prises de position dérangent ses adversaires politiques, ce qu’il dénonce comme privilèges, passe-droits et gabegies diverses est appuyé par des faits. Il n’a pas été encore poursuivi pour outrages au chef de l’État, ce qui prouve par là que le dit chef de l’État, avec tout le respect qui lui est dû, ne doit pas se sentir tout à fait à l’aise ! Les frappes sont dures et sans pitié ! Car ce sont des faits qui sont mis en exergue.

 

« Ce pays que tu ne connais pas », éditeur Les Arénes, Paris, 2019, est écrit par François RUFFIN, le titre tutoie mais il commence par une adresse à « Monsieur le Président ». Il a été à la rencontre du « peuple des ronds-points » ; il cite Montpellier où il est allé à la fin de 2018. Il raconte l’histoire de Marie dont il accuse le Président de l’avoir fait pleurer. C’est un peuple que Monsieur le Président ne connaît pas ! Elle dira « Je suis blessée par son arrogance. Au moins les autres, ils avaient un côté humain. Là j’ai l’impression d’avoir une espèce de robot, pré-programmé. Je ne comprends pas son but : il y a des choses belles à faire. Pourquoi on va toujours vers l’intérêt financier, vers l’argent ? ». L’argent dont Monsieur le Président semble n’avoir jamais manqué ?

 

Le premier chapitre (page 21) « Ministre : aux frais de la République » explique, faits à l’appui (jamais démentis), comment deux anciens élèves du même lycée privé d’Amiens (à 2 ans d’intervalle) ont eu deux destinées différentes. La fin explique comment le futur président investit les locaux du Ministère des Finances (Bercy, 26/08/2014). Il va utiliser ce haut-poste à préparer sa future élection, payé « 9.940 » €(uros/mois) : « ... vous avez trouvé le temps de poser pour L’Express, Le point, Le Monde, Paris Match, de donner des entretiens au Monde, au Figaro, à France 2, de vous produire en shows à Amiens, à Bercy (pas encore le Palais des Sports, le Ministère), à la Mutualité, ... ». Il a pu lancer le mouvement « En Marche », « ... de jouer au chat et à la souris avec Valls et Hollande ... ». Il a utilisé dans son intérêt personnel « Le tout, et c’est là le plus grand scandale, aux frais de la République ![...] En 2016, pendant les huit premiers mois, les crédits de l’année entière ont été consommés en frais de représentation ! ». Christian Eckert, « voisin de bureau à Bercy » (Secrétaire d’Etat au Budget) s’est interrogé dans un livre, semble-t-il, resté dans la poussière. Il s’interrogeait « Je me demande, avec toutes ses rencontres, ses réunions privées, ses voyages escortés par les médias, comment Macron [sic !] a trouvé le temps et les moyens pour être ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique. [...]. ».

 

Les accusations justifiées de M. Eckert, homme réputé intègre (il est élu local, agrégé de mathématiques, n'a pas fait l'ENA), nous font regretter que le crime de forfaiture ait été supprimé du Code pénal. Se servir des moyens de l’État à des fins personnelles, trahir la confiance du chef de l’État d’alors, etc. pourraient être appréciés comme forfaiture (trahison du suzerain). Et pendant ce temps là, des salariés « se noyaient » et M. Macron passait son temps à séduire, séduire les gens de pouvoir, financer sa campagne présidentielle, avant de démissionner de son poste ministèriel. Au lieu de s’occuper des ouvriers du Grésivaudan.

 

Faut-il en dire plus ! Le dépensocrate bien payé (119.280 €/an) s’est servi, en plus, dans les caisses de l’État pour caresser dans le sens du poil les gens qu'il voulait séduire ; comme il s’est servi, Président, dans les pensions des retraités pour alimenter la CSG, une taxe inique, inacceptable quand on a cotisé toute sa vie professionnelle sans savoir qu’on « payait la retraite des autres et qu’on ne capitalisait pas pour l’avenir », comme vous l’avez dit Monsieur MACRON ! Honte à vous, je rejoins les « Gilets jaunes », je dénonce violemment les casseurs, les « bad blocks » dont vous vous montrez incapable avec vos Ministres, de prévenir et de réprimer les casses, malgré les aversissement des services de renseignement. Certains vous ont accusé de vouloir faire endosser par l’extrême droite ce que des casseurs d’extrême gauche ont commis.

 

Le Gaulois Insoumis, que je suis, sonne du carnyx, la trompe de guerre de nos ancêtres. Je voudrais prendre parti contre vous (élu avec une abstention record), contre vos députés godillots. Je n’ai pas voté pour vous.

Lors de la visite à Montpellier de François RUFFIN, j’étais à La Carmagnole. Le nom d’une chanson qui promettait aux aristocrates un sort physique infâmants : les aristocrates à la lanterne : une corde attachée à la lanterne comme gibet.

Je fais partie, je l'espère, des gens civilisés : des démocrates issus du peuple. L’Association des Contribuables de l’Hérault (ACH34 dont j'ai été membre actif) avait proposé en 2002 de remplacer « aristocrates » par « dépensocrates ». Nous proposons de remplacer la corde du gibet par le vote du suffrage universel aux prochaines élections ! Le couperet du suffrage universel, sans abstentions, avec vote obligatoire sanctionné, pour virer les dépensocrates grassement payés qui sont incapables de gouverner, qui divisent les Français et vivent sur le « dos de la princesse », faisant passer leur intérêt personnel avant l’intérêt général. Ça suffit ! On comprend le rejet du Référendum d'Initiative Citoyenne.

 

A Montpellier-la-Surdouée, le Maire et Président de la Métropole a fait allégeance à Monsieur MACRON et à son mouvement. Nous avons pu apprécier le niveau atteint par les Grands Projets Inutiles et Coûteux. Depuis plusieurs années, l’ACH34 s’est battue contre les dépensocrates de tous poils. Nous proposons de relancer cette association entrée en léthargie, c’est possible !

Nous avons longtemps déploré la muselière dont on a doté la Cour des Comptes. La Cour et ses cours régionales examinent, analysent, font des remontrances mais rares sont les poursuites. Nous attendons avec intérêt l'examen des dépenses que M. ECKERT reprochait à son voisin ministre. Peuh ! Un secrétaire d'état oser s'attaquer un ministre, de surcroît inspecteur général des finances ! Qui oserait ?

La parole est à la Cour des Comptes et au peuple.

cour_des_comptes150x116.jpgici_on_s-honore_du_titre_de_citoyen.jpg

M. François RUFFIN est un député « La France Insoumise » de la 1ère circonscription de La Somme. C’est un des 577 représentants élus au suffrage universel. Si ses prises de position dérangent ses adversaires politiques, ce qu’il dénonce comme privilèges, passe-droits et gabegies diverses est appuyé par des faits. Il n’a pas été encore poursuivi pour outrages au chef de l’État, ce qui prouve par là que le dit chef de l’État, avec tout le respect qui lui est dû, ne doit pas se sentir tout à fait à l’aise ! Les frappes sont dures et sans pitié ! Car ce sont des faits qui sont mis en exergue.

 

« Ce pays que tu ne connais pas », éditeur Les Arénes, Paris, 2019, est écrit par François RUFFIN, le titre tutoie mais il commence par une adresse à « Monsieur le Président ». Il a été à la rencontre du « peuple des ronds-points » ; il cite Montpellier où il est allé à la fin de 2018. Il raconte l’histoire de Marie dont il accuse le Président de l’avoir fait pleurer. C’est un peuple que Monsieur le Président ne connaît pas ! Elle dira « Je suis blessée par son arrogance. Au moins les autres, ils avaient un côté humain. Là j’ai l’impression d’avoir une espèce de robot, pré-programmé. Je ne comprends pas son but : il y a des choses belles à faire. Pourquoi on va toujours vers l’intérêt financier, vers l’argent ? ». L’argent dont Monsieur le Président semble n’avoir jamais manqué ?

 

Le premier chapitre (page 21) « Ministre : aux frais de la République » explique, faits à l’appui (jamais démentis), comment deux anciens élèves du même lycée privé d’Amiens (à 2 ans d’intervalle) ont eu deux destinées différentes. La fin explique comment le futur président investit les locaux du Ministère des Finances (Bercy, 26/08/2014). Il va utiliser ce haut-poste à préparer sa future élection, payé « 9.940 » €(uros/mois) : « ... vous avez trouvé le temps de poser pour L’Express, Le point, Le Monde, Paris Match, de donner des entretiens au Monde, au Figaro, à France 2, de vous produire en shows à Amiens, à Bercy (pas encore le Palais des Sports, le Ministère), à la Mutualité, ... ». Il a pu lancer le mouvement « En Marche », « ... de jouer au chat et à la souris avec Valls et Hollande ... ». Il a utilisé dans son intérêt personnel « Le tout, et c’est là le plus grand scandale, aux frais de la République ![...] En 2016, pendant les huit premiers mois, les crédits de l’année entière ont été consommés en frais de représentation ! ». Christian Eckert, « voisin de bureau à Bercy » (Secrétaire d’Etat au Budget) s’est interrogé dans un livre, semble-t-il, resté dans la poussière. Il s’interrogeait « Je me demande, avec toutes ses rencontres, ses réunions privées, ses voyages escortés par les médias, comment Macron [sic !] a trouvé le temps et les moyens pour être ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique. [...]. ».

 

Les accusations justifiées de M. Eckert, homme réputé intègre (il est élu local, agrégé de mathématiques, n'a pas fait l'ENA), nous font regretter que le crime de forfaiture ait été supprimé du Code pénal. Se servir des moyens de l’État à des fins personnelles, trahir la confiance du chef de l’État d’alors, etc. pourraient être appréciés comme forfaiture (trahison du suzerain). Et pendant ce temps là, des salariés « se noyaient » et M. Macron passait son temps à séduire, séduire les gens de pouvoir, financer sa campagne présidentielle, avant de démissionner de son poste ministèriel. Au lieu de s’occuper des ouvriers du Grésivaudan.

 

Faut-il en dire plus ! Le dépensocrate bien payé (119.280 €/an) s’est servi, en plus, dans les caisses de l’État pour caresser dans le sens du poil les gens qu'il voulait séduire ; comme il s’est servi, Président, dans les pensions des retraités pour alimenter la CSG, une taxe inique, inacceptable quand on a cotisé toute sa vie professionnelle sans savoir qu’on « payait la retraite des autres et qu’on ne capitalisait pas pour l’avenir », comme vous l’avez dit Monsieur MACRON ! Honte à vous, je rejoins les « Gilets jaunes », je dénonce violemment les casseurs, les « bad blocks » dont vous vous montrez incapable avec vos Ministres, de prévenir et de réprimer les casses, malgré les aversissement des services de renseignement. Certains vous ont accusé de vouloir faire endosser par l’extrême droite ce que des casseurs d’extrême gauche ont commis.

 

Le Gaulois Insoumis, que je suis, sonne du carnyx, la trompe de guerre de nos ancêtres. Je voudrais prendre parti contre vous (élu avec une abstention record), contre vos députés godillots. Je n’ai pas voté pour vous.

Lors de la visite à Montpellier de François RUFFIN, j’étais à La Carmagnole. Le nom d’une chanson qui promettait aux aristocrates un sort physique infâmants : les aristocrates à la lanterne : une corde attachée à la lanterne comme gibet.

Je fais partie, je l'espère, des gens civilisés : des démocrates issus du peuple. L’Association des Contribuables de l’Hérault (ACH34 dont j'ai été membre actif) avait proposé en 2002 de remplacer « aristocrates » par « dépensocrates ». Nous proposons de remplacer la corde du gibet par le vote du suffrage universel aux prochaines élections ! Le couperet du suffrage universel, sans abstentions, avec vote obligatoire sanctionné, pour virer les dépensocrates grassement payés qui sont incapables de gouverner, qui divisent les Français et vivent sur le « dos de la princesse », faisant passer leur intérêt personnel avant l’intérêt général. Ça suffit ! On comprend le rejet du Référendum d'Initiative Citoyenne.

 

A Montpellier-la-Surdouée, le Maire et Président de la Métropole a fait allégeance à Monsieur MACRON et à son mouvement. Nous avons pu apprécier le niveau atteint par les Grands Projets Inutiles et Coûteux. Depuis plusieurs années, l’ACH34 s’est battue contre les dépensocrates de tous poils. Nous proposons de relancer cette association entrée en léthargie, c’est possible !

Nous avons longtemps déploré la muselière dont on a doté la Cour des Comptes. La Cour et ses cours régionales examinent, analysent, font des remontrances mais rares sont les poursuites. Nous attendons avec intérêt l'examen des dépenses que M. ECKERT reprochait à son voisin ministre. Peuh ! Un secrétaire d'état oser s'attaquer un ministre, de surcroît inspecteur général des finances ! Qui oserait ?

La parole est à la Cour des Comptes et au peuple.

cour_des_comptes150x116.jpgici_on_s-honore_du_titre_de_citoyen.jpg

Fermer Fermer

citoyen34
Publié le 20/03/2019 ¤ 09:15   | Tous les billets | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut


Commentaires

Réaction n°1 

 par Abraracourcix34 le 20/03/2019 ¤ 10:15

Les élections européennes approchent. Votez, ne vous abstenez pas. Votez pour des gens qui vous défendront.

Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Fiscalité et taxes
 
 

Notre doctrine

Nous allons vers la création d'une association de contribuables de l'Hérault, avec votre soutien. Nous sommes là pour vous défendre, nous ne diffusons pas l'identité, les coordonnées, de ceux qui nous contactent et qui respectent les lois et les règles de la bienséance et de la politesse en usage dans notre pays. Ni droite ni gauche, ni centre, AU-DESSUS. Pour notre pays, dans le strict respect des lois, de tous nos concitoyens. Ce site est à vous : un blog, recueil de vos doléances, d'accès libre. 
Halte aux privilèges indûs, halte aux grands projets inutiles, aux présidents de comités théodule, ministres, députés, sénateurs, hauts-fonctionnaires, roitelets de campagnes, grassement payés, aux dépensocrates, à ceux qui vivent aux crochets de l'État avec nos impôts ! 

Doctrine2

Ce site est basé à Montpellier, ne vit que sur la volonté d’un groupe de citoyens spoliés de leur droit à administrer l’Association des Contribuables de l’Hérault et à recevoir des comptes de leurs cotisations.

Les frais liés à notre hébergeur sont supportés par le webmestre. L’activité quotidienne d’un site nécessite un suivi informatique, pour faire face aux problèmes techniques ou aux malveillances.

Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
 
 

Lettre d'information

Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :
Abonné
( personne )
Snif !!!