En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
Texte à méditer :   Résister doit être écrit au présent   Lucie Aubrac
Texte à méditer :   Amour sacré de la Patrie, conduis soutiens nos bras vengeurs ....   Rouget de l'Isle
Texte à méditer :   L'optimisme est une forme de courage qui donne confiance aux autres et mène au succès   Sir Baden-Powell
Texte à méditer :   La grande tâche de l'homme est de ne pas servir le mensonge.   Albert Camus
Texte à méditer :   Il y a un communautarisme islamique qui n'a pas sa place sur la terre de France.   François Fillon
Texte à méditer :   Il faut écouter beaucoup et parler peu pour bien agir au gouvernement d'un État.   Cardinal de Richelieu
Texte à méditer :   L'optimisme va bien à qui en a les moyens.   Charles de Gaulle
Texte à méditer :   On ne résout pas un problème avec les modes de pensée qui l'ont engendré   Albert Einstein
Texte à méditer :     Comité laïcité-république
Texte à méditer :   La force de la cité ne réside ni dans ses remparts, ni dans ses vaisseaux, mais dans le caractère de ses citoyens   Thucydide
Texte à méditer :   Plumez un poulet plume par plume, personne ne le remarquera.   Madeleine Allbright
Texte à méditer :   La démocratie participative : les citoyens sont les meilleurs experts que questions qui les concernent.   Mme Ségolène ROYAL
Texte à méditer :   Le citoyen défend la cité lorsque celle-ci est menacée.   Colonel (er) Michel GOYA
Texte à méditer :   Les deuils imposent des devoirs, ils commandent l'effort en commun   Ernest Renan (cité par F. Fillon)
Texte à méditer :   La France que nous aimons est, aujourdh'ui, menacée.   François Fillon
Texte à méditer :   L'effort est le vivier de l'homme qui tente de se relever   Sergent Vincent Dorival
Texte à méditer :   L'expérience est une bougie qui n'éclaire que celui qui la porte   Confucius
Texte à méditer :   Ce n'est pas le virus qui se promène, ce sont les gens qui le portent   Le bon sens
Texte à méditer :   Le masque sur le visage est un geste barrière important.   Le bon sens
Texte à méditer :   Demain, « dans la pleine lumière des lendemains, il est facile de voir où nous avons été ignorants ou » ... « négligents ou maladroits.»   d"après W. Churchill
Texte à méditer :   Les fonctionnaires sont comme les livres d'une bibliothèque: ce sont les plus haut placés qui servent le moins.   G. Clémenceau
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » DAECH appel au meurtre en France
 
 
 
 

DAECH appel au meurtre en France

Le soi-disant état dit iskamique ou DAECH, dont le sinistre emblème noir prétendait semer la terreur au nom d'Allah, a déclaré par son porte-parole Abu Mohammed Al-Adnani, au nom de l'émir Abu Bakr Al-Bagdadi : «qu'il  est du devoir de tous les musulmans de lui prêter allégeance pour la fondation d'un nouvel ordre islamique». Quelle confusion, qui l'a nommé émir ? Il s'est auto-proclammé  pour dire «Musulmans [...] rejetez la démocratie, la laïcité, le nationalisme et les autres ordures de l'Occident. Revenez à l'islam.». Quelle est sa doctrine ?

La terreur inspirée par les combattants de DAECH a fait s'enfuir les armées irakiennes qui ont abandonné terrain et armements. Ce sont 3.000 véhicules Humvee, 150 blindés légers, 50 blindés lourds, 140 pièces d'atrillerie et 25 lance-roquettes motorisés qui sont tombés aux mains des combattants de DAECH.

Menaces contre la France

L'hostilité contre la France est ancienne. En juin 2013, quatre journalistes français sont kidnappés et libérés en 2014 après une longue détention marquée de sévices réguliers.

Aprés les premières frappes en Irak, Abu M. Al-Adnani déclarait avec virulence : «La meilleure chose que vous puissiez faire est de vous efforcer de tuers tout infidèle, qu'il soit français, américain ou d'un autre pays occidental.[...]. Si vous pouvez tuer un incroaynt américain ou européen, en particulier les méchants et sales français, alors comptez sur Allah et tuez le de n'importe quelle manière [...]. Frappez sa tête avec une pierre, égorgez le avec un couteau, écrasez le ou empoisonnez le [...]. Si vous ne pouvez procéder de cette manière, alors brûlez sa maison, son commerce ou sa voiture.».

Les membres de la 5e colonne islamiste installés chez nous ont entendu le message et la katibat des jihadistes francophones a suivi les instructions. Faut-il rappeler ce qu est arrivé ?

Mohamed Merah, Amedy Coulibaly et consorts ? Une longue litanie de soi-disants «loups-solitaires» assassins qui abouti au super-marché de Trèbes avec la mort du colonel Beltrame.

Tant qu'à faire, Al-Baghadi déclare «Nous allons conquérir Rome». D'autres veulent l'Andalousie !

Et il y a la piraterie maritime, le jihad maritime.

DAECH recrute des gens parfaitement érudits et lettrés dans ses cadres, des ingénieurs et des personnes ayant suivi des études supérieures. Ce n'est pas une organisation d'illétrés.

Mots-clés associés

citoyen34
Catégorie : Bases citoyennes - Ennemis de la République
Page lue 7080 fois


Réactions à cet article


Réaction n°1 

par UnASAF34 le 20/06/2018 ¤ 08:03

Au nom de cet état de guerre, nous revendiquons pour le colonel Arnaud BELTRAME le statut de militaire « Mort pour la France ». Nous citons la lettre d'information n° 18/04 du 15.04.2018 de l'Association Française de Soutien à l'Armée Française : 

« En offrant librement sa vie contre celle d'un otage, le colonel BELTRAME a fait preuve d'un sens du devoir hors du commun. En acceptant d'affronter désarmé un islamiste fanatique et déjà trois fois meurtrier, il a montré un courage exceptionnel. Mais, sans doute, en faisant ce geste cherchait-il à neutraliser cet ennemi absolu de la France et des Français. ».

Membre de l'ASAF (nous en sommes fier), nous approuvons  le fait que « Le Président de la République a nommé l'ennemi, l'islamisme, dans la cour d'honneur des Invalises mais ne lui a pas déclaré la guerre comme l'avait fait son prédécesseur. » Le colonel BELTRAME est bien mort face à l'ennemi, même si cet ennemi s'est tristement manifesté sur notre sol national, celui de notre pays, la France. Ceux qui meurent sur ce territoire national doivent figurer sur nos monuments aux morts, ils sont Mort pour la France. Comme ceux qui tombent en opérations extérieures ! Ils sont certes, Mort pour le service de la Nation, mais ils sont victimes de la guerre que nous mène, touts territoires interieur et exérieur d'opérations confondu.

Le message que nous a adressé le colonel BELTRAME serait « Battez vous, c'est un combat qu'il nous faut mener, une guerre à gagner pour rester libres ». DAECH et l'islamisme ont laissé dans le monde entier une 5e colonne, ils ne sont pas encore vaincus et peuvent frapper ! Ils l'ont prouvé.

Nous concluons avec l'ASAF pour que « Les soldats tués au combat sur le sol national ou à l'étranger, contre l'ennemi islamiste, soient considérés comme Morts pour la France. ».